• Accueil
  • Signature de convention interministériel avec le NEPAD !

Signature de convention interministériel avec le NEPAD !

Signature de convention interministériel avec le NEPAD !

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
[wp_applaud]

le Ministre délégué chargé de l’enseignement technique et de l’artisanat Kokou Eké HODIN a signé une convention avec NEPAD (Agence de Développement de l’Union Africaine) en présence du Secrétaire Général du Ministère des enseignements primaire, Secondaire, technique et de l’artisanat, du Directeur de cabinet du Ministère délégué de l’enseignement technique et de l’artisanat, de la Représentante de la Coopération Allemande au Togo, de la Représentante de KfW, des directeurs et des deux lauréats à savoir INFA de Tové et FORMATEC ainsi que les visiteurs.

En effet, dans le cadre de la mise en œuvre du programme SIFA (Initiative Compétences pour l’Afrique), une initiative de l’Union africaine, soutenue par le gouvernement allemand, et mise en œuvre par le NEPAD (l’Agence de Développement de l’Union africaine), pour renforcer les perspectives d’emploi des jeunes africains, un concours doté de prix a été lancé dans huit (08) pays africains dont le Togo.  Ainsi deux institutions d’enseignement technique et de la formation professionnelle en sont sorties lauréates. Il s’agit de l’INFA de TOVE et de FORMATEC.

C’est dans ce contexte que, le Ministre délégué a procédé au coté de ses paires, à la signature de cette convention de financement d’un montant de 3.000.000 euros, soit environ 2 milliards de franc CFA, ce mercredi 18 mai 2022, dans la salle de réunion du Ministère de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural.

Pour Madame SALAH Fedjani la Cheffe mécanisme SIFA FC «La Convention marque l’engagement des parties contractantes à œuvrer pour atteindre l’un des objectifs du Togo : faire de la jeunesse togolaise, des femmes, et des groupes vulnérables, le fer de lance du développement économique du pays en les dotant de compétences pour plus d’employabilité et pour plus d’entrepreneuriat».

« Ce programme vient à point nommé pour répondre, de manière inclusive et cohérente, aux défis de développement des compétences pour l’emploi et l’esprit d’entreprenariat des jeunes, des femmes et des groupes vulnérables. C’est le lieu de féliciter l’INFA de Tové et FORMATEC, deux lauréats togolais de la compétition, et de remercier les services techniques de notre ministère et de l’artisanat qui les ont soutenu dans le processus de candidatures qui était ouvert, bien entendu, aux institutions d’enseignement technique et de formation professionnelle tant publiques que privées dans 08 pays» , s’est réjoui KOLANI Diendiogue, Directeur de Cabinet du ministère de l’Agriculture, de l’élevage et du développement rural.

Dans son intervention le ministre délégué HODIN, a laissé entendre que « Le Gouvernement togolais se réjouit de la concordance du programme SIFA conçu pour répondre de manière cohérente aux défis de développement des compétences pour l’emploi et l’esprit d’entreprenariat des jeunes, des femmes et des groupes vulnérables avec la vision du Chef de l’Etat telle que consignée dans la feuille de route gouvernementale.  Le financement obtenu, FORMATEC va procéder à l’ouverture d’une antenne à Sokodé;

Les résultats attendus de la mise en œuvre du projet de FORMATEC, à travers la construction de deux nouveaux centres d’Enseignement et formation techniques et professionnelles, nous confortent tout en s’alignant sur les ambitions que le Gouvernement togolais nourrit à l’endroit de sa jeunesse, à savoir augmenter de façon significative ses compétences à l’emploi et à l’entreprenariat. Nous saluons le projet de former 1 273 étudiants au terme de 3 années de mise en œuvre dans les six domaines professionnels. Ceci permettra de rehausser les niveaux de compétences des professionnels en poste dans ces métiers.

Pour terminer le Ministre délégué Kokou Eké HODIN, s’est montré disponible et se donne le devoir d’accompagner les deux projets tout en interpellant la collaboration de l’ensemble des partenaires techniques et financiers présents sur le terrain, notamment la KfW, la GIZ, le Coopération française, la Banque mondiale et les services étatiques des ministères impliqués dans la mise en œuvre.