• Accueil
  • Première session ordinaire du bureau du CCMCEFP-UEMOA ; le Ministre HODIN a les manettes en main.

Première session ordinaire du bureau du CCMCEFP-UEMOA ; le Ministre HODIN a les manettes en main.

Première session ordinaire du bureau du CCMCEFP-UEMOA ; le Ministre HODIN a les manettes en main.

ccm

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
[wp_applaud]

De son cabinet, le Ministre Kokou Eké HODIN a présidé la première session ordinaire du bureau de la conférence des Ministres du Cadre de Concertation des Ministres en charge de l’Emploi et de la Formation Professionnelle de l’espace UEMOA (CCMCEFP-UEMOA).

Organisée en visioconférence par le secrétariat permanent de l’institution, cette session a pour objectif d’analyser le budget de l’année 2021. Présenté par M. AMIDOU BANCE, Secrétaire Permanent du cadre, sous le regard attentif  du président de la structure et de son vise président qui se trouve être M. Bakary DOUMBIA, Ministre Malien de l’Entreprenariat National, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle,  ce budget a été amendé et validé par l’ensemble des participants.

Dans son mot d’ouverture le Ministre HODIN a d’abord rappelé l’objectif du cadre avant d’énumérer les prouesses réalisées par l’institution d’Avril 2010 à ce jour. Selon lui, l’élaboration de l’ingénierie de  seize (16) métiers porteurs dont deux (2) par pays membre, la mise en place d’une plateforme des ressources  et outils de formation professionnelle, l’élaboration des indicateurs de l’emploi et de la formation sont entre autres résultats à mettre à l’actif de l’institution.

Au-delà de la question du budget d’autres préoccupations ont été abordées. L’on peut citer parmi tant autres la mutualisation des programmes de formation des métiers, l’organisation de la réunion prochaine des experts, une mission de haut niveau à effectuer dans les jours avenir par le président et sa suite…

Après près de deux heures de réunion l’heure était venue pour le président du cadre de prendre la parole de nouveau pour lever la séance en présentant au nom du Chef de l’Etat Son Excellence Faure Essozimna  GNASSINGBE, de tout le gouvernement  togolais  et en son nom propre les compassions au Mali, pays frère par rapport aux derniers évènements qui ont affecté ledit pays. Il a souhaité enfin que le cadre puisse répondre aux sollicitations en termes de formation et d’emploi de la jeunesse dans l’UEMOA.

                                                                                                     BAKALI M.