• Accueil
  • Lancement officiel de la deuxième édition de MIATO.

Lancement officiel de la deuxième édition de MIATO.

Lancement officiel de la deuxième édition de MIATO.

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn
[wp_applaud]

le Ministre délégué chargé de l’enseignement technique et de l’artisanat  Kokou  Eké HODIN a procédé ce vendredi 06 Août 2021  au lancement de la deuxième édition du Marché International  de l’Artisanat Togolais (MIATO) au palais des congrès de Lomé. C’était en présence des différents acteurs impliqués dans le processus d’organisation de cet évènement d’envergure.

Mot de bienvenue, présentation d’un aperçu  général de l’évènement, retour sur les séquences phares de la première édition et le discours de lancement du Ministre sont entre autres ossatures de la cérémonie.

Placée sous le haut patronage du Chef de l’Etat Son Excellence  Faure Essozimna GNASSINGBE, cette deuxième édition de MIATO 2021 attend mobiliser 100000 visiteurs autour des produits artisanaux.

Du 29 octobre  au 07 novembre 2021, ledit marché aura pour mission de mettre en exergue les capacités de l’artisanat à créer de l’emploi et de la richesse. C’est également une opportunité pour l’opinion nationale et internationale de découvrir le génie créateur et les potentialités des artisans togolais ; à entendre les acteurs.

Dans son mot de lancement le Ministre HODIN a d’abord exposé de façon sommaire, les motivations, qui justifient la réédition du MIATO telle que prévue en un cycle biennal avant de démontrer que l’initiative rentre dans la droite ligne des ambitions des plus hautes autorités. Il pense d’ailleurs que le thème « Entreprises artisanales et compétitivité », choisi pour cette célébration permettra d’orienter les réflexions et de rechercher les synergies d’actions contribuant à faire du Togo un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous région, vœu le  plus cher du Chef de L’Etat togolais.

Rappelons que la première édition c’est déroulée du 25 octobre au 3 novembre 2019.

                                                                                                       BAKALI M.