• Accueil
  • Validation du document de la stratégie nationale de l’ETFP 2022-2026

Validation du document de la stratégie nationale de l’ETFP 2022-2026

Validation du document de la stratégie nationale de l’ETFP 2022-2026

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn
[wp_applaud]

Le jeudi 21 avril 2022 dans la salle ALEDJO de l’hôtel Sarakawa à Lomé s’est tenu l’atelier de la validation sociale du document de stratégie nationale de l’enseignement technique et de la formation professionnelle 2022-2026.

Le Directeur de Cabinet ASSEDI Kossi Ikélé, représentant le ministre délégué chargé de l’enseignement technique et de l’artisanat, a ouvert cet atelier de deux jours en présence de Monsieur SOW Mamadou Lamine, le chargé du Bureau régional UNESCO à Abuja ainsi que des acteurs intervenant dans le sous-secteur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (ETFP).

Photo _de_famille

Cette rencontre a pour but d’analyser et d’apporter des suggestions pouvant contribuer à améliorer le contenu du document de la stratégie nationale de l’ETFP 2022-2026.

En effet, la Stratégie nationale de l’ETFP (SNETFP) du Togo a pour cadre de référence, d’une part, les options stratégiques définies dans le Plan national de développement (PND), la feuille de route gouvernementale et le Plan sectoriel de l’éducation (PSE) et de l’autre, les Objectifs de développement durable (ODD), notamment l’ODD4, la Recommandation concernant l’Enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP) de l’UNESCO, les recommandations en matière de développement des compétences techniques et professionnelles de l’Union Africaine (UA) et de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Ce document de stratégie est organisé autour de quatre (04) axes stratégiques à savoir : (i) amélioration de la gouvernance du système ETFP ; (ii) amélioration de l’accès et de l’équité du système ETFP ; (iii) renforcement de l’attractivité de l’ETFP et (iv) accroissement du financement de l’ETFP.

Ces différents axes identifiés permettront chacun de réaliser un résultat stratégique. Le résultat stratégique est décliné en effets attendus dont la réalisation passe par la production d’extrants à partir de la mise en œuvre d’activités ciblées. Au total huit (08) effets sont attendus à travers la mise en œuvre de cette stratégie. Il s’agit de :

  • la gestion efficace et partenariale est effective dans le système de l’ETFP,
  • la demande en compétences est anticipée,
  • la couverture de l’ETFP est renforcée et étendue,
  • les formations innovantes de qualité répondent effectivement aux besoins locaux de développement économique,
  • l’ETFP au Togo est valorisé et un système de certification tout au long de la vie est développé,
  • l’ETFP est orienté vers l’employabilité des jeunes et des adultes,
  • un mécanisme de financement régulier et soutenable est instauré,
  • un partenariat diversifié au service du financement de l`ETFP est une réalité.

Dans le message du ministre HODIN livré par le directeur de cabinet ASSEDI, le Ministre a laissé entendre que « La réalisation des différentes actions déclinées de ces axes permettra, à l’horizon 2030, de doter le Togo d’un système de développement de compétences techniques et professionnelles de qualité, équitable et accessible à tous, favorisant l’employabilité, la mobilité professionnelle, l’apprentissage tout au long de la vie et la promotion d’une croissance économique inclusive et d’un développement durable ».

Dans son intervention, le chargé du Bureau régional UNESCO à Abuja, Monsieur SOW Mamadou Lamine, a félicité au nom de l’UNESCO et de sa Directrice générale Audrey AZOULAY, le gouvernement togolais pour les innovations et les dynamiques réformes engagées par l’Etat dans sa vision d’un Togo émergent à l’horizon 2030. Poursuivant son mot, il affirme que « l’appui de l’UNESCO au processus d’élaborations de la stratégie nationale de l’ETFP du Togo s’inscrit dans le mandat international assigné à l’organisation dans le suivi de la mise en œuvre de l’ODD4 et son agenda 2030 » ainsi « la validation de la nouvelle stratégie n’est qu’une étape. Elle ouvre la voie à la mise en œuvre des actions retenues dans son cadre de résultats ». Pour terminer il a invité les acteurs présents de répondre favorablement à l’invitation des autorités togolaises en charge de l’ETFP, afin de mener des réflexions et proposer des pistes d’action en vue d’une mobilisation plus accrue des ressources nécessaires pour soutenir la mise en œuvre de la présente stratégie.

Le document ainsi obtenu est assorti d’une matrice du plan d’actions qui a permis d’évaluer le coût de mise en œuvre de ladite stratégie, estimé à quatre cent neuf milliards cinq cent vingt-six millions sept cent soixante-quinze mille (409 526 775 000) FCFA.