• Accueil
  • Les acteurs du système de l’ETFP se ressourcent.

Les acteurs du système de l’ETFP se ressourcent.

Les acteurs du système de l’ETFP se ressourcent.

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn
[wp_applaud]

Ces acteurs ont conféré avec une délégation du ministère des enseignements secondaire technique et de la formation professionnelle du Bénin. Conduite par le conseiller technique du ministre M. René Mathias AKAKPO, cette délégation est venue partager avec son homologue du Togo, l’expérience du Bénin en matière du système d’information pour la gestion de l’éducation (SIGE) et les stratégies de mobilisation des partenaires pour le financement des projets phares de l’ETFP.

Déroulée ce mardi 24 mai 2022 à Lomé, cette rencontre a été meublée par deux présentations. Il s’agissait spécifiquement pour les participants de découvrir « Educmaster »,une plateforme de gestion des activités scolaires, objet de la première communication.

Le Docteur Abdou Wahidi BELLO, le promoteur de la plateforme en se prêtant à l’exercice a démontré qu’il est impératif pour le système éducatif des pays africains d’optimiser les ressources de quelques natures que se soient à travers les Technologies de l’information et de la communication (TIC). Dans sa présentation il a amené l’assistance à comprendre non seulement le contexte de l’élaboration de cette plateforme mais également ses fonctionnalités ainsi que les constats de sa mise en œuvre.

La deuxième communication, portée par M. René Mathias AKAKPO, décrit le processus d’organisation de la table ronde que le pays hôte a organisé pour mobiliser près de 500 milliards pour l’éducation.

A son tour le  ministre délégué HODIN en charge de l’enseignement technique dans son mot de circonstance a félicité la délégation Béninoise avant de préciser que le Togo  va implémenter cette expérience béninoise pour un temps soit peu relever les défis auxquels le système de l’ETFP est confronté de nos jours. Il a exhorté tous les acteurs à ne pas perdre de vue le tableau de bord de l’ETFP qui est l’augmentation du taux de participation de la jeunesse scolaire du secondaire dans l’enseignement technique et la formation professionnelle de 6.4% à 10% et celle du taux d’insertion des sortants de l’ETFP qui doit atteindre 80% d’ici 2025.

BAKALI M.