• Accueil
  • Deuxième et troisième étape de la tournée nationale du Ministre Hodin

Deuxième et troisième étape de la tournée nationale du Ministre Hodin

Deuxième et troisième étape de la tournée nationale du Ministre Hodin

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn
[wp_applaud]

Après la première étape de sa tournée nationale de prise de contact effectuée du 03 au 05 décembre 2020 dans les régions des Savanes et de la Kara, les deux dernières  de ladite tournée ont conduit le Ministre délégué chargé de l’enseignement technique et de l’artisanat Kokou Eké HODIN dans trois autres régions à savoir :

  • la région Centrale,
  • la région des Plateaux,
  • la région Maritime.

Dans ces trois régions comme à l’accoutumé, ces deux phases de la tournée ont aussi démarré par une visite de courtoisie aux préfets de Tchaoudjo, de l’Ogou et de Zio, histoire d’échanger les civilités. Ce fut une occasion pour le Ministre d’informer les autorités locales de l’objet de sa tournée et pour les préfets de rassurer celui-ci  des dispositions prises pour l’accompagner dans sa mission.

Cette étape ouvre le début des activités au programme de la tournée qui a prévue des séances de travail avec les acteurs de l’enseignement technique et de l’artisanat suivies des visites des centres de formation et ceux des ressources pour artisanat.

Les chefs d’établissements, les présidents des Chambres régionales de métiers et les chefs d’inspection,  lors des différentes rencontres, ont unanimement félicité le Ministre pour sa nomination tout en reconnaissant le leadership du Chef de l’Etat Son Excellence Faure Essosimna GNASSINGBE qui a su placer à la tête de leur ministère de tutelle un homme qui si connaît capable de relever les défis de l’heure. Ils ont ensuite rendu hommage à Madame le Premier Ministre qui selon eux, à travers la composition de son gouvernement, a démontré qu’elle veut gouverner autrement. 

Les préfet de Tchaoudjo , de l’Ogou et de Zio à leur tour ont reconnu le poids du sous secteur dans l’atteinte des objectifs du Plan National de Développement (PND) et ont apprécié le choix de la personne du Ministre pour accomplir cette lourde et exaltante mission.

De Sokodé à Gamé en passant par Atakpamé, Anié, Notsè et Tsévié le Ministre dans son intervention a rendu grâce à Dieu pour la vie de tout un chacun avant d’exprimer sa gratitude au Chef de l’Etat pour sa vision combien noble pour tout le Togo en général et le ministère de l’enseignement technique et de l’artisanat en particulier. Il n’a pas manqué de témoigner sa reconnaissance à Madame le Premier Ministre pour l’avoir compté parmi les membres de son équipe gouvernementale.

Il a profité de l’occasion pour préciser les objectifs réels de cette tournée aux participants des différentes rencontres tout en insistant sur les trois axes de la feuille de route gouvernementale 2020 – 2025. Il s’agit selon lui de :

  • L’axe1 qui est intitulé, renforcer l’inclusion sociale et garantir la paix,
  • l’axe2 dynamiser la création d’emplois en s’appuyant sur les forces de l’économie ;
  •  l’axe3 qui préconise de moderniser le pays et renforcer ses structures.

Le Ministre a usé d’une pédagogie exceptionnelle pour ressortir le rôle que doit jouer le sous secteur dans l’exécution des actions liées à chaque axe. Ceci dit deux projets prioritaires selon lui sont assignés au département à savoir :

  • l’augmentation de la capacité d’accueil scolaire technique et professionnel,
  • l’amélioration de la qualité de l’enseignement de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

Il a ensuite exhorté les acteurs à œuvrer pour l’atteinte de ces objectifs avant d’énumérer les quelques actions menées par le gouvernement dans ce sens ; notamment :

  •  trois cent million de francs investis dans la confection des tables bancs ;
  • trois cent million de francs engagés pour l’acquisition des matériels informatiques ;
  • la proclamation des résultats du concours de recrutement du personnel enseignant et administratif pour le compte du ministère de l’enseignement technique et de l’artisanat;
  • la dotation prochaine des inspections régionales de l’enseignement technique et de formation professionnelle des véhicules 4×4 ;
  • la construction de 25000 salles de classes d’ici 2025 ;
  • le recrutement prochain du personnel enseignant pour le compte de l’enseignement général ;
  • le recrutement prochain des élèves inspecteurs, conseillers d’orientation…

Il a donc saisi l’occasion pour appeler les enseignants formateurs à assumer pleinement leurs responsabilités au regard de leur mission particulière qu’est l’éducation et la formation des jeunes pour leur insertion professionnelle.

A l’endroit des artisans, il a promis travailler à l’épanouissement du sous-secteur qui passe par le renforcement des capacités des artisans et la visibilité des produits artisanaux. Il a souhaité vivement qu’ils unissent leur force pour faciliter la formalisation de leur entreprise seul moyen de pouvoir leur permettre aisément de gagner les 15% des marchés publics que le Chef de l’Etat leur a promis.

A l’issue de ce message, des échanges fructueux entre les acteurs présents et la délégation ministérielle ont permis de clarifier davantage les préoccupations des formateurs qui ont exprimé leur satisfaction et pris l’engagement de mieux travailler à l’épanouissement des apprenants dont ils ont la charge.

Le  premier responsable du ministère à travers cette tournée à toucher du doigt les réalités du terrain en visitant des structures telles que les lycées, Centres de Formation Technique et Professionnel (CFTP), Centres de Ressources pour l’artisanat (CRA), écoles privée d’enseignement technique…

Des doléances dont la satisfaction renforcera le dispositif de formation technique et professionnelle, et le développement de l’artisanat ont été posées par les responsables des structures visitées.

                                                                                                                                                       BAKALI Maglibè H.