• Accueil
  • Plus d’une trentaine de pays africains au rendez-vous de la 8ème Edition du Salon Africain du Textile (SITA) à Lomé.

Plus d’une trentaine de pays africains au rendez-vous de la 8ème Edition du Salon Africain du Textile (SITA) à Lomé.

Plus d’une trentaine de pays africains au rendez-vous de la 8ème Edition du Salon Africain du Textile (SITA) à Lomé.

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn
[wp_applaud]

La 8ème Edition du Salon Africain du Textile (SITA) Lomé 2022 a été officiellement lancée ce vendredi 4 novembre par le Ministre du Commerce, de l’industrie et de la Consommation locale, Kodjo Adédzé au nom du Chef de l’Etat.

Etaient présents à cette cérémonie, le ministre en charge de la Culture, la ministre de la Promotion de l’Investissement, le ministre délégué chargé de l’Enseignement Technique et de l’Artisanat du Togo ; on notait également la présence de la ministre de la Culture de la République centrafricaine, ainsi que les hautes personnalités diplomates accrédités à Lomé et dans d’autres pays et plusieurs acteurs du secteur de l’artisanat, de la culture et du tourisme.

Pendant ces trois jours, les activités inscrites au programme de cette rencontre continentale étaient entre autres : 

  • la parade en tenues traditionnelles et industrielles des pays présents pour montrer l’ingéniosité culturelle des peuples, –
  • des expositions-vente des produits du textile qui sont destinés à l’habillement et à l’ameublement ; les défilés de mode ouvert au grand public ;
  • la conférence internationale qui a rassemblé les experts des différents domaines de la mode africaine ;
  • et la nuit du coton  pour joindre  l’utile à l’agréable en offrant un cadre de reconnaissance internationale pour tous ceux qui se sont faits remarqués positivement dans la promotion du textile et dans l’accompagnement de la créativité africaine.

Le Commissaire Général du SITA, Abdoulaye MOSSE, dans son allocution a laissé entendre que :  “le Salon ne vaut que par la valeur des hommes et des femmes qui l’animent à savoir les acteurs de la filière du textile”.

IL a ensuite loué les mérites de chacun des acteurs qui ont œuvré pour l’aboutissement de cet évènement, en ajoutant que : “ Sans les producteurs de coton, les teinturières, les tisseuses, les couturiers, les mannequins, et les promoteurs du domaine, notre salon aurait été juste une âme en attente d’un corps, c’est-à-dire sans réelles capacités d’actions opérationnelles “.

Il est à noter qu’au Togo, les activités du secteur de l’artisanat requièrent une forte potentialité technique et des compétences avérées de l’artisan. Sur ce, à cette 8èmé édition du Salon International du Textile Africain, au stand du Togo on pouvait noter les expositions de deux types de tissage ; le tissage nord et le tissage sud.

Car au premier temp les tisserands et tisserandes du nord Togo ont été formés sur les nouvelles techniques de préparation de la chaine et ensuite à l’utilisation des métiers de 30 cm de large.

La délégation togolaise, pour la parade internationale des tenues traditionnelles et industrielles africaines, avait un port vestimentaire original confectionné sur les couleurs du drapeau togolais :

  • le vert symbolise la vertu, l’espoir, la fertilité et l’agriculture.
  • Le jaune représente la richesse minérale et la foi en ce que le travail acharné et la force apporteront la prospérité.
  • Le rouge exprime la loyauté et le patriotisme du peuple
  • Le blanc c’est la vie, la pureté, la paix, la dignité et l’indépendance du Togo.

En dehors de ces couleurs du Drapeau togolais, on note la présence du bleu ciel qui est que l’expression de la détermination de tous les togolais à rester unis et solidaires pour la construction de la Patrie.