• Accueil
  • Les boulangers se professionnalisent en pain de mie aux farines locales.

Les boulangers se professionnalisent en pain de mie aux farines locales.

Les boulangers se professionnalisent en pain de mie aux farines locales.

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
[wp_applaud]

Le développement des chaines de valeur du pain à base de farines locales de soja de sorgho et de manioc ne peut se faire sans les boulangères qui produisent le Pain. De ce fait leur formation et recyclage régulier est une condition nécessaire pour permettre une bonne incorporation et un bon produit fini qui peut fidéliser les clients.

C’est dans cette perspective de renforcer les capacités des artisans boulangers sur l’utilisation de farines panifiables locales que, le Directeur de Cabinet du Ministère délégué en charge de l’enseignement technique et de l’artisanat, Monsieur ASSEDI Kossi Ikélé a ouvert, ce Mardi 14 juin 2022 à 9heures dans la Salle de réunion du projet PASA, l’atelier de partage et d’échange initié par l’ONG Organisation pour l’Alimentation et le Développement Local (OADEL) en collaboration avec l’Institut national de la formation professionnelle et du perfectionnement (INFPP), de l’Union des chambres de métiers du Togo (UCRM) et d’autres différents acteurs concernés.

Dans son allocution, le Président de l’Union des Chambres de Métiers du Togo, Monsieur ISSA Mohamed a remercié l’ensemble des acteurs impliqués dans cette formation pour leur disponibilité, Pour le Président, cette formation vient répondre à l’une des promesses de sa mandature.

Monsieur le Directeur de Cabinet, a relevé l’intérêt de cette formation au métier de producteur professionnel de pain de mie aux farines locales, qui vise à contribuer à la valorisation des produits locaux par leur transformation sur place pour encourager leur consommation.  Aussi, a-t-il exhorté tous les acteurs concernés dans cette formation de mettre en place un dispositif interne pour suivre le processus de formation et la mise en œuvre afin d’en tirer profit. Car selon le Directeur de Cabinet, le pain est devenu un aliment quotidien pour tout type de consommateur et son marché est énorme. Ceci engendre plusieurs tâches nécessitant une main d’œuvre assez importante et donc de création d’emplois.