• Accueil
  • Le stage ; élément indispensable à l’insertion professionnelle

Le stage ; élément indispensable à l’insertion professionnelle

Le stage ; élément indispensable à l’insertion professionnelle

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
[wp_applaud]

80% des sortants de l’ETFP doivent s’insérer sur le marché de l’emploi. Voilà l’une des exigences de la feuille de route gouvernementale 2020-2025. Le ministre délégué Kokou Eké HODIN en charge de l’enseignement technique et de l’artisanat s’y atèle. A cet effet des stratégies, telles que l’organisation des stages pour les sortants, se peaufinent.

Bientôt ils seront obligatoires dans le système de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (ETFP). La phase pilote a démarré avec le projet de placement en stage. Il comble déjà les attentes des parties prenantes avec les résultats encourageants. Selon les estimations près de 25% au lieu de 10% des apprenants prévus par les statistiques ont  bénéficié d’un stage pour le compte de l’année scolaire 2020-2021. Le ministère compte placer 50% à la fin de cette année  2021-2022

Retenons que le stage est la pratique professionnelle que doit faire un apprenant pour acquérir un minimum d’expérience  afin qu’il puisse être compétitif sur le marché de l’emploi. Il est donc très avantageux pour tout stagiaire. Entre autres avantages on peut citer : la confirmation du choix de carrière et l’acquisition de l’expérience, la mise à l’épreuve des connaissances et le développement des compétences, l’apprentissage de nouvelles méthodes de travail, le fait de se faire connaître dans un domaine professionnel…

À noter que plusieurs types de stages peuvent être effectués au cours d’un parcours scolaire, cela peut varier selon l’étudiant, le programme d’étude ou l’institution scolaire. lire les détails sur les types de stages dans le document téléchargeable.

NB : Informez-vous tous les mardis sur les actions que mènent le Ministère délégué chargé de l’enseignement technique et de l’artisanat pour insérer 80% des sortants du système de l’ETFP.

BAKALI M