Aller au contenu principal

Atelier de validation du document-cadre

Publié le : 24 juil 2018
Atelier de validation du document-cadre

Atelier de validation du Document-cadre de mise en place et de fonctionnement d’un centre de ressources ou bibliothèque virtuelle à l’hôtel FOPADESC le 24 juillet 2018.

Le mardi  24 Juillet 2018, se sont déroulés à l’Hôtel FOPADESC, à Agoényivé, localité située à l’entrée nord de Lomé, les travaux de l’atelier de validation du document cadre de mise en place et de fonctionnement d’un centre de ressources ou bibliothèque virtuelle. Organisé par le Ministère chargé de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, avec l’appui technique et financier de l’Unesco, cette rencontre a regroupé une quarantaine de participants venus d’horizon multisectoriel du public et du privé. Le présent atelier a connu trois moments essentiels : la cérémonie d’ouverture, le déroulement des travaux et la cérémonie de clôture.

 

LA CEREMONIE D’OUVERTURE

                                    

Elle a été présidée par le Secrétaire général du Ministère chargé de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Monsieur AGAREM Boniface. En effet, le pendule marquait 8h30, lorsque le représentant du ministre fit son entrée dans la salle de conférence de l’Hôtel FOPADESC, où étaient installés les participants, un moment plus tôt. Après échange de civilités, le Secrétaire Général, la Directrice de l’enseignement secondaire technique, Madame Essogbaré ADAM-TSAR et le Coordonnateur du projet CapEd, Monsieur Yves NANTILLE, ont pris place à la table d’honneur, d’où sera donné le coup d’envoi d’une série d’interventions.

 

Ainsi, dans son discours d’ouverture, le Secrétaire général du ministère chargé de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle a salué la tenue du présent atelier qui regroupe les divers acteurs de notre système et a déclaré qu’il est le fruit d’un ensemble d’activités qui revêtent une grande importance dans le processus de modernisation de la formation professionnelle technique en cours au Togo.

 

Tout en rafraichissant la mémoire aux participants, Monsieur AGAREM Boniface devait jeter un regard rétrospectif sur les assises précédentes, à savoir l’atelier de validation du rapport d’évaluation des curricula des filières industrielles, tenu les 20 et 21 décembre 2017, l’atelier de formation des formateurs à la méthodologie de révision des curricula, organisé du 06 au 09 février 2018, celui technique du 12 au 17 février 2018, consacré aux travaux de révision curriculaire proprement dits, celui des 13 et 14 portant validation desdits curricula révisés et l’atelier de pré-validation du document cadre de mise en place d’un centre de ressources ou de bibliothèque virtuelle du 19 Juillet 2018.

 

Pour Monsieur AGAREM, l’atelier de ce jour marque un tournant décisif, dans la mesure où il permettra de valider effectivement le document cadre de mise en place du centre de ressources pour la modernisation de l’acte pédagogique, destinés à adapter la formation professionnelle technique au marché du travail en pleines mutations.

 

Il a saisi cette occasion pour exprimer toute sa reconnaissance aux acteurs publics et privés, aux enseignants chercheurs, aux directions centrales du sous-système ETFP, aux chefs d’établissement et aux administrateurs du dispositif ENT et surtout à l’Unesco, le partenaire technique et financier qui appuie le projet CapEd.

 

Il a ensuite invité les participants à faire preuve de diligence pour que les objectifs assignés à l’atelier puissent être pleinement atteints. C’est sur ces mots qu’il a déclaré ouverts les travaux de l’atelier de validation du document cadre de mise en place du centre de ressources ou bibliothèque virtuelle.

 

Auparavant, la Directrice de l’Enseignement Secondaire Technique, Madame Essogbaré ADAM-TSAR, après avoir souhaité la bienvenue à l’assistance, devait remercier tous les participants pour avoir répondu présents à cet important rendez-vous, qui marque une importante étape de l’évolution qualitative de l’acte pédagogique dans le système ETFP. Elle a attribué ce succès à tous les acteurs et partenaires du système envers lesquels elle n’a pas tari d’éloges, avant de réitérer sa cordiale bienvenue aux participants.

 

Succédant à la Directrice de l’Enseignement Secondaire Technique, Monsieur Yves NANTILLE, coordonnateur du projet CapEd, a remercié les autorités du ministère pour leur sens de détermination qui leur a permis d’arriver aux résultats du jour. Il a salué les efforts du Togo dans la modernisation de son système de formation professionnelle technique, en vue de l’adapter aux exigences du marché du travail et a promis faire tout ce qui relève de sa compétence pour que le soutien de l’Unesco lui soit permanent.  

 

Après les trois interventions, les participants ont posé devant la salle de conférence pour une photo de famille, ponctuant ainsi la cérémonie officielle d’ouverture de l’atelier.

 

LE DEROULEMENT DES TRAVAUX

 

La fin de la cérémonie d’ouverture a ouvert les interventions techniques. En effet, de retour en salle, le Consultant de l’Unesco, Monsieur Kossi ATCHONOUGLO à l’actif de qui le document a été élaboré, a fait une présentation retraçant les différentes étapes de production du document cadre. Il traite de l’existence et du fonctionnement de la bibliothèque virtuelle dans le système ETFP au plan institutionnel, organisationnel et matériel. Hormis l’introduction et la conclusion, le document cadre présente une ossature en sept points essentiels que sont :

 

- le contexte général,

- l’état des lieux sur les initiatives entreprises par le Togo, du centre de ressources éducationnelles virtuelles au METFP,

- l’analyse des données collectées,

- le processus de mise en place du centre de ressources,

- l’implantation du centre de ressources,

 

C’est à la suite de cette présentation que le bureau de l’atelier a été mis sur pied, dirigé par l’inspecteur Emile N’GUISSAN, directeur adjoint de l’Institut national de formation professionnelle, aidés par deux rapports MM. Dieudonné Komla AMELA et Gilbert PERLAS de la Direction de l’enseignement secondaire technique. Des zones d’ombre ont été soulevées par les participants et des éclairages données par le Consultant. Entretemps, l’horloge sonnait déjà 10 heures et la pause-café est intervenue.

 

A la reprise, les travaux de groupe ont été lancés par le Président de l’atelier. En effet, trois groupes ont été constitués, en fonction des profils des participants : le groupe No1 a eu pour tâche de se pencher sur la partie du document qui part de la page 1 à la page 19 avec les annexes 1 et 3, le groupe No2, de la page 20 à la page 24 avec l’annexe 2, et le groupe No3, de la page 25 à la page 36.    

 

Après que le consultant de l’Unesco leur a donné la consigne de travail, le président de l’atelier a renvoyé les trois groupes à leurs tâches, consistant à relire attentivement le document de travail qui leur est soumis, en procédant éventuellement aux amendements de fond et de forme du rapport, avec possibilité de procéder par reformulation de l’existant, par adjonction de nouveaux éléments ou par suppression s’il y a lieu.   

 

A la suite de ce bref rappel, chaque groupe s’est attelé à sa tâche comme définie. Au bout de 2 heures de travaux, la pause-déjeuner est intervenue, marquant ainsi une suspension temporelle desdits travaux qui seront repris une heure après. A la reprise, les travaux de groupe ont continué pour prendre fin aux environs de 14h35.

 

A la plénière, la restitution des résultats des travaux de groupes, qui a démarré autour de 14h40, a vu les rapporteurs prendre la parole tour à tour pour donner lecture du fruit de leur travail. A la suite des présentations, un débat s’est ensuivi, meublé de questions et de réponses aux fins d’enrichissement du document. Les échanges étaient assortis d’amendements de fond et de forme intégrés aux documents, ce qui a permis aux participants de procéder à leur adoption provisoire.

 

En prélude à la cérémonie de clôture, le document cadre de mise en place et de fonctionnement d’un centre de ressources ou bibliothèque virtuelle a été amendé et les participants ont définitivement procédé à sa validation effective par acclamations.

 

LA CEREMONIE DE CLOTURE

 

A la cérémonie de clôture, deux interventions ont eu lieu. Il s’agit du mot de conclusion du consultant de l’Unesco, qui s’est dit satisfait de l’engouement des participants pour les contenus du document cadre qu’il entend enrichir avec les propositions d’amendements; et de l’allocution de clôture de la Directrice adjointe de l’enseignement secondaire technique qui, après avoir exprimé toute sa reconnaissance aux participants pour leur diligence et leur détermination, a déclaré clos les travaux de l’atelier.

 

Fait à Lomé, le 24 Juillet 2018

 

Les participants

MOT DE BIENVENUE ET DE BILAN DE MADAME LA DEST
25 juil 2018

Discours d'ouverture du SG
25 juil 2018
Top