Aller au contenu principal

Historique du ministère

Le sous secteur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (ETFP) a connu une évolution que l’on peut étudier en trois étapes.

Le sous secteur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (ETFP) a connu une évolution que l’on peut étudier en trois étapes.

La première qui va de l’époque coloniale à 1963 a été marquée par la création d’écoles de formation sous l’administration coloniale. 
La seconde période va de 1963 à 1984.
La troisième étape concerne la période de 1984 à nos jours au cours de laquelle le secteur a fonctionné en tant que ministère à part entière.

Cependant, en prenant pour repère la réforme de l’éducation de 1975, l’évolution du sous-secteur  de  l’ETFP peut être divisée en deux étapes : avant et après la réforme.

Avant la réforme de l’enseignement de 1975, les établissements de formation étaient placés soit sous l’autorité d’organismes religieux soit sous celle de l’Etat.

Après la réforme de 1975, il a été créé quatre degrés d’enseignement allant du primaire au supérieur. A part le 1er degré qui constitue l’enseignement primaire, les trois autres degrés regroupaient les différents types d’enseignement général, technique et professionnel. Ainsi, tous les établissements d’enseignement  et de formation professionnelle étaient placés sous la tutelle du Ministère de l’Education Nationale. Quant aux écoles spécialisées, leur politique de formation était définie en collaboration avec les ministères de tutelle.

Le sous secteur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle s’est développé par la suite avec l’assistance financière du Fonds Africain de Développement. A cet effet, il fut mis en place en 1978, une « cellule chargée du développement de l’enseignement technique » au sein du bureau d’exécution des projets à la Direction de la planification de l’éducation.

A partir de 1980, l’enseignement technique a été géré par deux ministères : le Ministère de l’enseignement des premier et deuxième degrés pour ce qui est des collèges d’enseignement technique (CET) et le ministère de l’enseignement des troisièmes et quatrièmes degrés pour ce qui est des lycées techniques.

En 1983, la volonté politique du gouvernement a permis la création de la Direction de l’enseignement technique et professionnel placée sous la tutelle du ministère des enseignements des troisième et quatrième degrés.

L’aboutissement de ce processus a été la création par décret N° 84-1065/PR  du 13 septembre 1984 du Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (METFP) avec pour mission de coordonner et de promouvoir l'Enseignement technique et la formation professionnelle dans les domaines suivants : formation technique initiale, apprentissage, formation et perfectionnement professionnels, orientation et promotion dans les entreprises publiques, parapubliques et privées de la main-d’œuvre qualifiée et des cadres nationaux.

Cette décision témoigne de la volonté politique du gouvernement de rechercher plus efficacement des approches de solution aux problèmes des jeunes déscolarisés en quête d’emploi, de jeunes diplômés sans emploi et dont le profil ne répond souvent pas aux besoins d’un marché de travail non seulement étroit, mais aussi et surtout exigeant, et de personnes, victimes de compressions d’effectifs dont la nécessité de reconversion et d’insertion professionnelle devient impérieuse.



Top