Aller au contenu principal

ATTRIBUTIONS ET OBJECTIFS

 

La vocation du METFP est double : Développer les aptitudes professionnelles des jeunes et Assurer (ou accroître) la qualification de la population active.

Dans cette perspective, le METFP est chargé de la formation et du perfectionnement des ouvriers, des techniciens, des cadres pour le secteur moderne, de la formation des apprentis et du perfectionnement des maitres-artisans pour les secteurs formel et informel. Les formations sont réalisées dans différents établissements ou structures (publics ou privés) que contrôle le METFP.

Ces établissements forment trois catégories d’apprenants :

  • Les élèves du cursus classique préparant les différents diplômes (CFA, CAP, BEP, BT, BAC) ;
  • Les apprentis inscrits dans les entreprises, garages ou ateliers d’artisans qui suivent une formation complémentaire en technologie ;
  • Les artisans et chefs d’ateliers pour des programmes modulaires de perfectionnement.
  • L’organisation du METFP

A ce jour, le METFP a mis en place une organisation créée par décret N° 2012-006/PR du 07 mars 2012 composée comme suit :
- le Cabinet du Ministre ;
- le Secrétariat Général ;
- la Direction de l’Enseignement Secondaire Technique (DEST) ;
- la Direction de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage (DFPA)
- la Direction de la Pédagogie et des Programmes (DPP) ;
- la Direction de la Statistique, de la Recherche et de la Planification (DSRP) ;
- la Direction des Affaires Financière (DAF) ;
- la Direction des Ressources Humaines (DRH)
- la Direction des Examens, Concours et Certifications (DECC) ;
- le Fonds Nationale d’Apprentissage, de Formation et de Perfectionnement Professionnel (FNAFPP) ;
- le Conseil Supérieur de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (CSETFP) ;
- l’Institut National de Formation et de Perfectionnement Professionnel (INFPP) ;
- l’Inspection de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (IETFP).
 
Les établissements de formation

  1. Les établissements publics

Les structures officielles de formation au sein du METFPI incluent les Lycées d’Enseignement Technique et Professionnel (LETP), les Centres Régionaux d’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (CRETFP), les Collèges d’Enseignement Technique (CET), les Collèges d’Enseignement Artistique et Artisanal (CEAA), et les Centres de Formation Technique et Professionnelles (CFTP).
 

  • Les Lycées d’Enseignement Technique et Professionnel

Par arrêté N°94/021/METFP du 7 octobre 1994, les Lycées d’Enseignement Technique ont été transformés en Lycées d’Enseignement Technique et Professionnel. Ces LETP assurent un enseignement technique théorique, pratique et professionnel préparant à la fois à la poursuite des études universitaires et à l’entrée dans la vie active. Ils sont actuellement au nombre de cinq (05) sur toute l’étendue du territoire : deux (02) à Lomé (Adidogomè, Attiégou) et trois (03) à l’intérieur du pays (Sokodé, Mango, Kandé).  Ces lycées forment aux diplômes du BAC, du BT ou du CAP.
 

  • Les Centres Régionaux d’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (CRETFP)

L’arrêté N°94/023/METFP du 7 octobre 1994 a institué dans chaque région du Togo un ou plusieurs CRETFP qui sont tenus de développer les filières de formation en fonction des besoins et des potentialités du milieu d’implantation. Ces CRETFP ont pour mission d’assurer :

  • La formation des jeunes à plein temps ;
  • La formation générale et technologique  des apprentis en alternance ;
  • Le perfectionnement des artisans ;
  • La formation continue des travailleurs ;
  • Toute autre prestation utile au développement de la région, tout en restant dans le cadre de leur mission de formation.

Au total, quatre CRETFP sont implantés dans quatre régions administratives du Togo : Région Maritime (Lomé), Région des Plateaux (Kpalimé), Région de la Kara (à Kara) et Région des Savanes (à Dapaong). Les formations offertes par ces centres débouchent sur des diplômes tels le BAC, le BT, le CAP ou le CFA.
 

  • Les Collèges d’Enseignement Technique (CET)

Dix CET sont implantés à travers le pays : Région Maritime (Kévé), Région des Plateaux (Kpélé-Govié, Sodo), Région Centrale (Blitta), Région de la Kara (Pya, Kandè, Pagouda, Bafilo, Bassar), Région des Savanes (Gando). Ces collèges forment les élèves pour des diplômes comme le CAP et le CFA. Il faut préciser que tous les CET ne sont pas opérationnels.

  • Les collèges d’Enseignement Artistique et Artisanal (CEAA)

Il n’existe qu’un seul CEAA crée, qui se trouve dans la région des plateaux (Kpalimé). Ce collège forme les élèves pour des diplômes comme le CAP et le CFA.

  • Les Centres de Formation Technique et Professionnelle (CFTP)

Deux CFTP sont implantés, un dans la Région Maritime (Gamé) et l’autre dans la Région Centrale (Tchamba). Ces centres préparent les élèves pour les diplômes de CAP et de CFA. 

  1. Les établissements et structures privées de formation

Les textes réglementant l’implantation des institutions privées de formation sont contenus dans l’Arrêté N°95/008/METFP-CAB du 1erJuin 1995. L’Article 1er stipule que « Est considérée comme institution privée laïque ou confessionnelle d’ETFP, toute institution fondée et entretenue par un particulier, une association ou un organisme non gouvernemental, et qui dispense une formation initiale technique ou professionnelle, conformément aux programmes et plans de formation élaborés et/ou validés par le METFP.
L’ouverture d’une institution privé laïque ou confessionnelle d’ETFP est soumise à l’obtention préalable d’un permis du METFP après avis d’une Commission spécialisée dénommée « Commission des Permis d’ouverture d’Institutions Privées d’Enseignement Technique et de Formation Professionnelle ».  La récente liste fait état de 330 établissements ayant reçu un agrément d’implantation.



Top