Aller au contenu principal

VALIDATION DES PROGRAMMES REVISES DES FILIERES INDUSTRIELLES DU METFIP

Publié le : 30 juil 2020
PHOTO 2

Les portes de l’atelier de validation des programmes révisés des filières industrielles sont ouvertes ce 28 juillet 2020 par le Ministre  de l’Enseignement Technique, de la Formation et de l’Insertion Professionnelles à la salle de réunion du secrétariat général du Ministère de l’Agriculture de la Production Animale et Halieutique (MAPAH). (ancien site).

Cette cérémonie d’ouverture présidée par le Ministre de l’Enseignement Technique de la Formation et de l’Insertion Professionnelles, M. Taïrou BAGBIEGUE  avec à ses côtés  son homologue des Enseignements Primaire et Secondaire (MEPS), M. Affoh ATCHA-DEDJI,  a vu la participation du Directeur de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs (ENSI) et du représentant du Directeur du Centre Régional de Formation pour Entretien Routier (CERFER).

Deux (2) temps forts ont marqué la cérémonie. Il s’agit de l’intervention de Mme Yawa YABI, Directrice de la Pédagogie et des Programmes (DPP) et de Monsieur le Ministre de l’Enseignement Technique de la Formation et de l’Insertion Professionnelles.

Prenant la parole, la Directrice adjointe de la DPP a tout d’abord exprimé sa gratitude aux participants pour avoir répondu à cette rencontre solennelle consacrée à l’ouverture de l’atelier de validation des programmes révisés des filières industrielles. Elle a ensuite fixé ceux-ci, sur la mission qui est la leur au cours de cet atelier avant d’exprimer de nouveau sa reconnaissance à son Ministre de tutelle pour son appui et ses conseils tout au long du travail préparatoire.

Dans son discours d’ouverture, le Ministre quant à lui, a d’entrée de jeu rappelé les grandes d’orientations stratégiques du Plan Secteur de l’Education portée par son département à savoir :

  • L’amélioration de l’efficacité interne et externe du système par l’élaboration des curricula selon des standards consensuels,
  • L’implantation des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les structures d’ETFP et
  • L’amélioration de l’employabilité et de l’insertion des jeunes en situation de chômage.

Le Ministre  n’a pas manqué d’insister sur la lourde, mais exaltante mission que porte le METFIP au sein du dispositif national de l’éducation, de former les jeunes à l’acquisition de compétences techniques et professionnelles de qualité et de permettre à ceux qui ont la vocation de faire des études plus poussées d’ingénierie et de réaliser leur rêve. Il a poursuivi   en clarifiant le problème que le présent atelier vient résoudre tout en relevant les causes principales du handicap. Il a déclaré à ce propos  que : « Les bacheliers des séries industrielles de l’ETFP sont confrontés à des problèmes d’accès aux écoles supérieures dans la continuité de leurs filières, ceci  il y a plus de 30 ans.

Mesdames et Messieurs, en dehors des détenteurs du baccalauréat série E (mathématiques et Technique), les bacheliers des autres séries industrielles (F1 : construction mécanique, F2 : électronique, F3 : électrotechnique, F4 : génie civil et Ti/1 : chaudronnerie et tuyauterie industrielle) ont les difficultés à intégrer et à réussir à l’Ecole Nationale Supérieure des Ingénieurs (ENSI) de l’Université de Lomé ;

La cause principale du handicap est leur faible niveau en mathématique, physique et chimie  alors que ceux des séries C et D de l’enseignement général y réussissent mieux. »

L’objectif de cet atelier selon  lui est donc de réviser les programmes des séries industrielles afin de rehausser le niveau des apprenants.

M. Taïrou BAGBIEGUE s’est enfin appuyé sur la déclaration du Président de la République du 03 janvier 2018 qui stipulait que : « l’accent sera mis sur la qualité de la formation professionnelle car c’est d’elle que proviendront les outils et compétences nécessaires à une réelle participation des jeunes au développement » pour démontrer combien le chef de l’Etat compte sur son département pour le développement du pays avant de déclarer ouvert les travaux de cet atelier de validation.

C’est après ce discours d’ouverture que la présentation de la table d’honneur a été faite mettant fin à la cérémonie.

 

 

 

Top